Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 19:00

Ben oui en vivant au sein d'une meute composée essentiellement de mecs, inévitablement on est parfois confronté à des soucis, des interrogations, purement d'ordre masculin. C'est parfois un peu déstabilisant, surtout quand on doit prendre THE décision importante.

 

Aujourd'hui je vous parle zizi !

 

Lundi matin, Noé devra se présenter à la clinique à 7h30, à jeun pour une intervention...... bouhhhhh et là je pleure !!!

Ça fait pourtant longtemps qu'on se doutait que pour Noé ça se passerait pas naturellement. On avait vu un uro quand il était tout bébé, à ce moment là, ce cher doc nous avait dit de revenir après ses 3 ans, qu'il fallait quand même essayer de voir comment ça allait évoluer malgré que ça paraissait déjà délicat.

3 ans et demi, on reprend rendez-vous avec l'uro (oui oui, en ce moment on prend beaucoupd e rendez-vous avec les docs, y a des périodes comme ça....). Bon plus de doute. Noé a de belles adhérences dues à un frein trop court, jamais il ne décalotera tout seul, il faut donc une petite intervention pour l'aider. En  fait on a même le choix, y a 2 solutions...

La 1ère étant de couper le frein, décoler les adhérences et nettoyer (des poches de smegma se sont forcément formée depuis 3 ans et demi). Cette intervention est simple, rapide, se fait sous anesthésie générale. Elle se pratique aux alentours de 6 ans, pour que l'enfant ait pleinement consciences des soins d'hygiène qu'il doit apporter à son intimité. Les suites de cette opération nécessitent  des soins quotidiens afin d'éviter que l'adhérence se reforme. Tous les mecs (j'espère) en se lavant au quotidien apportent ce genre de soin à leur anatomie, ça doit donc devenir une habitude pas trop gênante. Théo mon grand, sait s'occuper de son hygiène, seul et correctement depuis un certain temps maintenant. Après cette intervention, il faut que ce soit fait correctement, sinon risques d'adhérences à nouveau et puis y a cette histoire de plus de frein.... qu'est-ce qui retient la peau après si y a plus de frein, ça va ressembler à quoi ???

 

2ème solution : la posthectomie, appelée également circoncision lorsqu'elle est faite pour des raisons religieuses.

Là, on vente l'hygiène, la réduction des risques d'infection urinaire, de maladie sexuellement transmissible. 
Par contre c'est plus douloureux ! Là aussi c'est une anesth' générale, en ambu également mais y a des sutures, un temps de cicatrisation, une prise en charge de la douleur, etc. On préconise de la pratiquer avant 4 ans, pour que l'enfant ne se souvienne pas....
Mais après "il sera tranquille" me dit-on. Pas mal de monde autour de moi tentent d'être rassurant quant à cette seconde solution, me vente ses interets, etc....

Mais moi, je reste une mère et il faut qu'on prenne une décision, qu'on choisisse entre les 2.
Les questions m'ont envahies et je m'en pose encore. J'ai donc laissé le mâle alpha prendre la décision, après tout, il est mieux placé en matière de zizi que moi ! Il a choisit l'option n°2.
Mais depuis, dans ma tête, tourne en boucle le terrible "j'espère qu'on se plante pas, que c'est la bonne décision", car clairement, on ne lui demande même pas son avis.
Parce que je sais, je sens comment ça va se passer après. Une fois qu'on aura passer le cap du "on va couper un bout de mon bébé".
Noé est un pti nerveux, anxieux, ça va pas être simple à gérer. Il va avoir mal, il va pleurer, sans doute aussi se réveiller la nuit. Oh oui, c'est l'historie de quelques jours, je sais, mais ces quelques jours il va alloir les vivre, être dispo, attentionnée, câline, tendre, rassurante malgré la culpabilité de l'avoir envoyé volontairement subir un truc douloureux.

Il va devoir se balader sans slips quelques jours, peut-être une semaine, il va appréhender d'aller faire pipi, d'aller se doucher, flipper du mouvement autour de lui, de peur de prendre un mauvais coup. Y aura des points, une croûte qui va se former,etc
Et puis s'approprier ce nouveau ziz, dénudé, à vif et sans doute très sensible au départ. Comment il va gérer ça ?

 

Trop de questions qui font que j'ai pas hâte d'y être. Et en même temps je voudrais que ce soit déjà fini !!!

 

Question organisation, on a prévu l'intervention sachant que papa serait à la maison toute la semaine, il est en récup. Du coup il s'occupe des frères et moi je vais rester avec mon pti doudou à la clinique. Pour le retour à la maison, on ne sera pas trop de 2 pour gérer les 1ers jours post op' !

La suite dnas quelques jours, quand ce sera fini........ 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MamanChat 01/10/2012 09:17


Arf bon courage à vous tous et surtout à lui :(


J'avais vaguement entendu parler de ça, j'imagine bien que ce ne doit pas être facile à vivre pour une maman, de savoir qu'il va avoir mal toussa :(


Donne tes nouvelles surtout !

family5 06/10/2012 14:47



Merci beaucoup ! Les nouvelles vont arriver sous peu, c'était une vrai aventure de dingues et ça l'est encore.... :(



Présentation