Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 14:20

    La naissance d'Élio

 

Jeudi 29 septembre 2011, un dernier rdv de contrôle est prévu à 9h30 pour faire le point avant l'entrée prévue à la maternité le soir même !

Je suis accueillie par Sandrine, une SF super sympa, je lui parle d'un éventuel décollement pour me donner encore une chance de provoquer un début de travail spontané, sans produit ! Vu les conditions que je présente elle accepte mais n'arrive pas à faire le décollement dans son intégralité ! Pas grave, après ce geste et le monito je rentre chez moi et vaque à mes occupations habituelles sans restriction !!!

Il ne se passera finalement rien de concluant, à 17h30 je vais donc faire mon admission à la clinique ! On me conduit ensuite en salle de pré travail pour un nouveau monito, toujours rien, je vais donc m'installer dans ma chambre.

La SF de la nuit passe, on reparle de terminer le décollement, j'étais plutôt pour et puis là j'ai un gros coup de pompe et je préfère passer une nuit de repos et être d'attaque pour le lendemain, la SF trouve aussi que c'est une bonne idée !

L'idée du déclenchement a fait son chemin dans ma tête et je l'accepte finalement....

 

Vendredi 30 septembre, ça y est c'est le jour J !!! Il est 5h32 quand la SF vient me réveiller, elle me laisse me préparer et reviendra me chercher pour que je sois à 6h en bas.

Je me douche, vérifie mon sac pour la salle : vêtements de bébé, appareil photo, portable pour la musique, eau....

Allé, c'est l'heure, on descend, bonjour bonjour me v'là, re monito, re TV, pas de changement depuis la veille au soir, la SF me pose avec bien grand mal le cathéter (3 essais, j'ai plus de bras....) et me dis qu'ils vont discuter avec l'équipe de jour à savoir si on me pose une perf ou un gel.

Je tourne en rond pendant + de 30 minutes avant de voir arriver la SF de jour, Marianne (qui me suivra jusqu'à la fin) qui m'annonce qu'ils attendent 8h pour voir avec le gynéco ce qu'on fait...

Bon, ben j'attends à nouveau !

Le gynéco passe, un peu excédé qu'on ne m'ait pas posé la perf qu'il avait recommandé la veille, que je devrais déjà y être depuis 6h...

La SF revient vers 8h30, elle m'annonce qu'on passe en salle d'acc, là pour moi c'est une grosse surprise, j’aurais pas pensé aller direct en salle, je me dis que ma mobilité va être réduite, que je vais être dans cette salle sans lumière naturelle... pfff, ben ma foi, on y va, pas trop le choix !

On commence par me passer du Ringer et enfin, vers 9h, j'ai le syntho ! Il va être augmenté régulièrement avec le suivi de la SF, des TV de temps à autre pour surveiller l'avancée du travail.

Les contractions arrivent doucement, c'est largement gérable, c'est pas encore très régulier, par contre je suis mal sur cette table avec cette perf, branchée au monito. Les contractions sont dans les reins et cette position ne me convient pas.

Je finis par demander s'il est possible d'avoir le ballon, la SF accepte sans soucis, le seul truc qu'elle me demande c'est de faire attention à ce que le rythme cardiaque du bébé soit toujours capté par le monito. Mon espace est restreint, je dois rester à proximité de tous mes appareils branchés, mais c'est royal ! Le ballon me permet de gérer bien mieux ces contractions qui se font quand même + prenantes bien que pas très très régulières ! Je me balance et quand un contrax arrive, je vais d'avant en arrière, c'est le top, je gère bien, je suis contente !

Il est presque 12h et mon col n'a que peu bougé, j’apprends qu'avec l'ocyto on ne peut pas se permettre d'attendre trop que le travail se régularise et s'intensifie, il va falloir penser à percer la poche, c'est un second coupd e bambou que je prend, j’étais bien moi sur mon ballon et là je sais que si on me perce la poche je vias dérouiller, c'est clair que ça avancera + vite mais je sais pas si je vias gérer ces contractions qui vont devenir très vite intenses ! Elle me dit que l'anesthésiste est là, qu'il pose une péri et que si j'en veux une c'est à mon tour après... Elle me laisse un petit moment pour réfléchir. J'ai pas envie, je suis trop bien sur mon ballon, ça se passe bien et je gère, j'aurais beaucoup aimé attendre que le travail continue d'avancer seul !
Elle a pas mal insisté sur le fait que quelle que soit ma décision, il faudrait qu'elle rompe la poche et qu'après si la douleur est très forte ce serait + du pour la pose de la péri ! Effectivement j'ai souvenir de la pose pour Noé, c'était complexe, je bougeait beaucoup, j’avais très mal....

Je réfléchis, je réfléchis et puis bon, allé, il faut visiblement que ça avance, je sais pas si je vais gérer une fois la poche rompue alors c'est oui, je suis OK pour la péri !

L'anesth arrive, un mec sympa (ça change du dernier), il blague, on papote puis il me fait la locale, ouille ça fait mal....

Pour Noé j’avais tellement mal que j’avais pas sentie ni la locale ni la pose de la péri ! Là pas pareil, il attend que la locale fasse son effet et pose la péri, wahou la vache, ça fait mal et c'est pas agréable du tout, je frôle le malaise !

Cette fois ça y est, adieu ma mobilité, retour allongée ! La péri commence à faire son effet, c'est toujours aussi désagréable ce truc. Oula mais c'est même vraiment bizarre comme sensation, j'aime pas, ça me fout un peu en l'air, je me sens pas très bien, je met du temps à m'adapter à ces nouvelles sensations ! Rapidement je me rend compte que c'est bien trop dosé, je ne sens plus rien, plus de douleurs, plus de contractions, je demande qu'on me la baisse.

Assez vite le travail se met réellement en route, les contractions sont là, intenses, régulières, très rapprochées, je ne sens rien. Mon col est à 5. A chaque passage de la SF je lui fait baisser le dosage, j'aime pas cette sensation de ne rien sentir, j'arrive à m'endormir, le truc pour moi qui est vraiment hallucinant durant un accouchement ! J'ai besoin de sensation pour le moment où il faudra que je pousse, besoin d'un minimum de douleur, besoin de sentir que mon corps contrôle encore !

Puis il est rapidement 14h, malgré que depuis la péri je trouve le temps long et un nouvel examen de la SF qui m'annonce qu'on est à 8-9, je m'y attendais pas du tout, elle me dit qu'on va laisser bébé descendre doucement et qu'on va s'installer !

Et là, grosse contraction, je la sens, elle me prend, me fait mal et mon corps pousse tout seul, un réflexe, c'est bizarre mais j'apprécie ce changement ! On dirait que ça va aller plutôt vite finalement !Marianne me dit de l'appeler si ça continue de pousser, elle pense qu'on a un peu de temps mais on sait jamais ! Effectivement, à chaque contraction ça pousse et je laisse mon corps me guider, je dis à Jordi de sonner pour la rappeler, elle arrive et m'installe car cette fois, on y est !

Le gynéco, qui sort d'un accouchement à côté, débarque dans la salle d'acc, le masque encore couvert de quelques giclure de sang de cordon, il m'examine rapidement et me dit qu'à la prochaine contraction je peux pousser ! Une contrax, je pousse à 2 reprises, la tête est là, prête à sortir. Seconde contraction, je pousse encore à 2 reprises, c'est dur, je sens la tête forcer, appuyer, ça fait mal, mais je redouble d'effort et la voilà, elle est sortie !! 3ème contraction, je me penche en avant, les 2 mains devant, prête à accueillir mon bébé, je pousse le temps de dégager l'épaule et je peux enfin attraper mon bébé, il est là, tout chaud, tout mouate, je le ramène jusqu'à moi, émue, débordante d'amour pour cette petite bouille !

Au passage j'ai inondé le gynéco du reste de liquide, il en a partout et râle.... ^^

Élio est né, on se regarde, on se découvre, c'est juste magique, même au bout de 3, cet instant ne perd rien de son émotion !

On me le laisse quelques instants et on l'emmène, accompagné de son papa, faire les 1ers soins, je les regarde amoureusement ! Élio pèse 3,710kg, il sera mesuré à j +3, 51 cm.

On me le ramène pour + de 2h de peau à peau (vive les journées chargées d'accouchements), la mise au sein se passe bien et Élio s'endort tout contre moi !

 

Depuis c'est le bonheur, Élio est un bébé zen, on l'entend presque pas, il dort beaucoup, tète comme un chef, a de longues périodes de sommeil, le pied total !

Et la vie à 5 commence !

 

PA020101

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation